PAS DE SAUVETAGE DU CLIENT NEGLIGENT

Cour de cassation, chambre commerciale, audience publique du mercredi 28 mars 2018, N° de pourvoi: 16-20018

« Qu’en statuant ainsi, alors que manque, par négligence grave, à son obligation de prendre toute mesure raisonnable pour préserver la sécurité de ses dispositifs de sécurité personnalisés l’utilisateur d’un service de paiement qui communique les données personnelles de ce dispositif de sécurité en réponse à un courriel qui contient des indices permettant à un utilisateur normalement attentif de douter de sa provenance, peu important qu’il soit, ou non, avisé des risques d’hameçonnage, la cour d’appel a violé les textes susvisés ; »

Leave a Comment